Saint-Sauveur-de-Cruzières

logo du site
  • Saint-Sauveur-de-Cruzières

Accueil du site > Commune > Gaz de schiste

Gaz de schiste

Alors que l’actualité sur les gaz et huiles de schiste semblait plus ou moins au point mort, et que les collectifs concernés par le permis du Bassin d’Alès attendaient toujours la réponse à la demande de renouvellement du permis demandé par MOUVOIL, un coup de tonnerre est venu nous rappeler que non, rien n’était terminé : le 28 janvier 2016, le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise a annulé l’abrogation du permis de Montélimar détenu par TOTAL, au prétexte que l’entreprise ne déclarait pas vouloir utiliser la fracturation hydraulique, pourtant la seule méthode existante pour exploiter les hydrocarbures de roche-mère.

Les collectifs concernés ont donc voulu réagir et ont donc lancé un appel à un grand rassemblement à Barjac, le 28 Février 2016, pour demander :

. Que le permis de Montélimar ne soit pas remis en vigueur et soit définitivement abrogé.

. Qu’il s’agisse des 3 permis limitrophes (Bassin d’Alès, Plaine d’Alès et Navacelles) ou de la trentaine d’autres permis arrivés à échéance, aucune demande de renouvellement ou de prolongation exceptionnelle ne soit accordée.

. Que les 133 demandes de permis en cours d’instruction sur le territoire français soient définitivement rejetées.

. Que les positions prises par la Ministre de l’écologie de ne plus délivrer d’autorisations de recherches d’hydrocarbures conventionnels ne soient pas qu’un simple effet d’annonce et soient mises en œuvre immédiatement.

. Que le gouvernement, sur proposition du Parlement, prépare une loi interdisant toute exploration et exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, ainsi qu’il s’y était engagé pendant la campagne électorale de 2012.

A peu près 15.000 personnes ont répondu à l’appel, et, fait notable, 356 élus, de sensibilités politiques très diverses, ont fait le déplacement pour soutenir la cause.

Malgré la pluie de la veille qui avait détrempé les champs prévus pour les parkings, la météo a été clémente pour la manifestation elle-même, ce qui a permis un excellent déroulement de cette journée, dans une ambiance chaleureuse et décontractée, et sans qu’aucun incident ne soit à déplorer.

La presse locale et les médias nationaux ont assez bien relaté le rassemblement. Et, depuis, le PDG de TOTAL s’est exprimé pour dire qu’il renonçait à son permis, ne voulant pas passer en force dans une région qui ne voulait pas d’eux, et où il n’était même pas certain qu’il y ait effectivement du gaz de schiste ! Cependant, l’annonce ayant été faite dans les médias et pas de façon officielle, il importe tout de même de rester vigilants.

Quant à notre permis du Bassin d’Alès, nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse du Ministère à la demande de renouvellement faite par MOUVOIL.

Suite au prochain épisode ….

..........................................................................................................................

Future implantation des puits de forage ?!!!... A venir ?



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF